Construire une guitare acoustique

Comme pour tout nouveau projet que j'ai tenté, chaque étape en cours de route ne m'est pas familière et certaines étapes méritent mon appréhension, tandis que d'autres tout aussi inquiétantes se sont avérées être un morceau de gâteau. Ce projet est une expérience d'apprentissage. Comme la guitare jouera et sonnera bien, je ne le saurai que quelque temps après avoir fini.

Pour plus de détails sur la construction et les difficultés que j'ai rencontrées, voir:

//hubpages.com/_3v4wkz561vqja/entertainment/H ...

Pour des photos de mes deux guitares les plus récentes ET une description des coûts matériels auxquels vous pouvez vous attendre SI vous essayez un projet comme celui-ci:

//hubpages.com/entertainment/Cost-of-Material ...

Étape 1: mise en route

La première tâche consistait à décider quoi utiliser comme matériel de référence. J'ai choisi un livre intitulé "Construire votre propre guitare acoustique: instructions complètes et plans grandeur nature" par Jonathan Kinkead. J'ai sélectionné ce livre après avoir lu quelques autres sur Amazon, mais mon achat était plutôt impulsif. Il guide le lecteur à travers la construction d'un style de guitare similaire au Martin OM (modèle d'orchestre), qui est une guitare plus petite avec plus de corps. Le livre comprend de nombreuses photos et même des plans à grande échelle, qui sont pratiques, mais, bien que suffisants, il manque les informations dont j'ai besoin.

La tâche suivante, qui a été source de consternation, a été de sélectionner le bois à utiliser pour le corps de la guitare. Le livre recommande du bois spécifique, de l'épicéa de Sitka pour le dessus et du bois de rose pour le dos et les côtés. En tant que rebelle, je ne voulais pas faire ça, alors j'ai choisi un bois différent.

J'ai choisi le Western Red "Sinker" Cedar pour le haut (ou la table d'harmonie comme on l'appelle) et le Claro Walnut pour les côtés et le dos. J'ai acheté les deux auprès de fournisseurs sur E-bay. Le dessus en cèdre est censé créer un son "chaud". Je ne sais pas vraiment ce que cela signifie, mais cela ne m'a pas semblé une mauvaise chose. «Sinker» signifie qu'il provient d'une bûche de cèdre récupérée d'un fond de lac ou de rivière et est donc probablement assez ancien. Cette idée m'a séduit. Le noyer Claro est un noyer hautement figuré du nord-ouest américain.

Étape 2: Faire du bois l'épaisseur «appropriée»

Il est temps de plonger. La table d'harmonie et le dos en bois sont arrivés, chacun en deux morceaux qui devaient être assemblés. Il est souhaitable de minimiser la visibilité de la ligne de colle, de sorte que le bord du bois devait être coupé à plat et même pour les assembler étroitement. Mon livre recommandait d'utiliser un plan bloc.

J'ai utilisé du papier de verre, fixé à une surface plane avec un long bloc de bois à angle droit également fixé à cette surface pour terminer ce travail. Ma pensée était que si je passais le bord de chaque morceau de bois d'avant en arrière sur le papier de verre et le long du bloc de bois, le bord finirait à plat.

Pour serrer les morceaux de bois ensemble, j'ai placé deux morceaux de bois longs et carrés comme un cadre, sur ma surface plane (un morceau de 2X4 pieds de 3/4 "MDL) et les ai maintenus en place avec des pinces. Une fois la colle fixée après une jour, il était temps de faire la table d'harmonie et de reculer la bonne épaisseur.

J'ai décidé que je pouvais obtenir le bois à la bonne épaisseur en ponçant à la main. Mon livre a suggéré 2, 5 mm pour le haut et 3 mm pour le bas. Avec un adhésif en caoutchouc-ciment, j'ai attaché un morceau de papier de verre de grain 80 sur un morceau plat de contreplaqué de 8 x 10 pouces sur lequel j'ai attaché une poignée brute. J'ai placé le bois à poncer sans serrer entre deux longs blocs de bois accrochés à ma surface plane. Aux extrémités du bois, pour le maintenir en place pendant que je poussais et tirais le bloc de ponçage, j'ai serré un mince morceau de bois à une extrémité et un bâton de cour en aluminium de l'autre.

J'ai utilisé le même processus pour obtenir le bois latéral à l'épaisseur "appropriée".

J'ai utilisé les plans fournis avec le livre pour tracer la moitié de la forme du corps sur un morceau de carton, puis transféré cela sur une petite feuille de plastique polycarbonate transparent de 1/8 pouce d'épaisseur à utiliser comme modèle. J'ai utilisé le modèle pour tracer la forme du corps de guitare sur le bois.

Ensuite, j'ai coupé le bois pour le façonner dans un 1/4 "de la ligne, avec une scie à ruban.


Étape 3: Trou de son, rosette, bande d'incrustation arrière et contreventement

Il est temps de percer un trou dans la table d'harmonie. J'ai recherché des blogs en ligne et trouvé comment d'autres personnes ont accompli cela. Il me semblait qu'un outil rotatif à haute vitesse et une mèche de toupie me donneraient les meilleurs résultats. J'ai regardé les outils Dremel mais après avoir lu les critiques, j'ai acheté le Black and Decker RTX-B à environ 1/3 du prix d'un Dremel.

J'ai superposé les plans papier sur la table d'harmonie supérieure en cèdre et j'ai marqué le centre du trou sonore en appuyant sur une punaise dans le bois. Ensuite, j'ai percé un trou pilote légèrement plus grand que le diamètre de l'axe de pivot du coupe-cercle. J'ai fait la même chose sur un morceau de contreplaqué et mis en place l'attachement pour le diamètre intérieur de la rosette en palissandre et en ormeau que j'ai acheté également d'Amazon pour 7 $.

Après avoir sculpté le cercle de diamètre intérieur dans le bois de rebut, j'ai vérifié la profondeur et le diamètre et marqué le bras de renfort de l'outil de coupe circulaire avec un marqueur permanent. Ensuite, j'ai coupé le diamètre extérieur et tout le matériau entre celui-ci et le diamètre intérieur, vérifié l'ajustement de l'incrustation, marqué le bras de renfort. J'ai fait la même chose pour le diamètre du trou sonore sur la ferraille. J'avais maintenant 3 points sur l'outil pour les ajustements. En commençant par le diamètre intérieur, puis l'extérieur, puis en enlevant le bois intermédiaire, puis en coupant le trou sonore, le dessus était prêt à coller dans la rosette.

Au dos, il y a souvent une bande décorative incrustée pour couvrir la couture. J'ai pensé incruster une bande d'érable bouclée coupée dans les morceaux de ferraille inclus comme emballage dans l'ordre du dos et du côté du bois. Je voulais mettre les fines bandes de prufling d'accent noir et blanc le long de chaque côté de la bande d'érable. J'ai acheminé un canal pour la bande d'érable. J'ai décidé de faire mes propres bandes d'accent plus larges à partir de Mulberry que j'ai coupées de mes propres arbres il y a quelques années. C'est une couleur jaunâtre.

À l'intérieur d'une guitare acoustique se prépare pour le haut et le bas. Je crois que c'est juste pour rendre le bois mince plus fort mais le positionnement du contreventement, son épaisseur et les propriétés du bois utilisé peuvent affecter le son de la guitare. J'ai décidé d'utiliser du cèdre, peut-être que cela ajouterait à la "chaleur du son". J'ai acheté un morceau de planches de pont 5/4 qui semblait avoir la plus grande partie du grain longitudinalement. Ensuite, j'ai suivi le contreventement indiqué dans les plans pour couper les morceaux de la planche avec ma scie à table, en essayant de garder le grain longitudinal.

J'ai tracé le motif de contreventement à l'arrière des pièces du haut et du bas du corps. Avant de coller le contreventement, j'ai "stratégiquement" retiré du matériel, avec la mèche de mini-tambour pour mon outil rotatif pour permettre à la force de rester mais éliminer une partie de l'encombrement insonorisant. Le serrage et le collage du contreventement sur le dessus nécessitaient une ménagerie de méthodes de serrage créatives et d'extensions et de coins. Le dos nécessite une ménagerie légèrement différente car le contreventement était légèrement incurvé.

Étape 4: Fabriquer le moule et plier les côtés

Un appareil ou un moule est nécessaire pour maintenir le haut, le dos et les côtés en place tout en les collant ensemble. La méthode que j'ai choisie était d'utiliser deux feuilles de contreplaqué séparées par des entretoises. J'ai utilisé un panneau de projet de 3/4 ", 2 pieds par 4 pieds de Home Depot et des morceaux de 2X4 coupés à la taille pour les entretoises. Cela m'a donné un moule de 24" X 24 ", qui a été coupé en deux puis boulonné à nouveau avec extensions d'onglets.

Passons maintenant aux côtés. J'ai lu beaucoup de choses en ligne sur cette étape, j'ai fait des allers-retours sur ma décision avant de la faire. J'ai finalement décidé d'utiliser un appareil de pliage fabriqué à partir des morceaux de ferraille découpés dans le contreplaqué du moule, qui, justement, était la forme du corps de la guitare. Je construis le luminaire avec 2 morceaux de contreplaqué façonné séparés par des entretoises. Ensuite, j'ai recouvert la surface de flexion de solins en aluminium. J'ai également ajouté un morceau de bois arrondi avec des boulons à œil et des écrous à oreilles, pour aider à maintenir le bois latéral contre le moule à la taille profondément incurvée du corps. Pour créer la vapeur, j'ai construit une petite boîte carrée avec un trou pour que la vapeur puisse entrer. La vapeur a été créée à l'aide d'une vieille cafetière, avec un petit morceau de tuyau en cuivre remplaçant le barboteur en verre, qui était assis sur un petit réchaud de camping.

Une fois que le côté à plier était dans la boîte à vapeur pendant plusieurs minutes et qu'il y avait une abondance de vapeur s'échappant de ses joints, j'ai lentement serré le bois sur le moule. Il se pliait facilement. J'étais content et soulagé. Le lendemain, j'ai placé le premier côté dans le moule et l'ai serré, puis je suis passé au côté suivant.

L'étape suivante consistait à couper le côté à la longueur et à les coller ensemble avec le bloc de cou et le bloc inférieur. Le bloc de cou a d'abord été coupé à la taille. Il est venu avec le manche en érable que j'ai acheté. Le bloc inférieur provenait d'une courte longueur d'érable de 3/4 "que j'achète chez Home Depot. Ces quatre pièces ont été collées puis serrées dans le moule. J'avais maintenant quelque chose ressemblant à un corps de guitare. Les côtés devaient être effilés avec une courbe progressive du bas vers le bloc de cou, c'est pourquoi il a été coupé plus tôt. J'ai fait un gabarit en carton rigide de 1/8 ", avec des entretoises effilées collées, pour s'adapter à l'extérieur du corps. J'ai mis des chevilles dans des trous à l'intérieur du moule pour maintenir les côtés au-dessus de la surface supérieure, au niveau du modèle à une extrémité et au-dessus du modèle à l'extrémité du col. Ensuite, j'ai utilisé un plan de bloc minuscule pour retirer le matériau latéral pour correspondre au cône.

Étape 5: bandes Kerfing, incrustation de queue et ajustement du cou

Les bandes Kerfing a sont de longues bandes de bois à fentes, généralement en acajou ou en tilleul, qui, lorsqu'elles sont collées sur les bords intérieurs des côtés du corps, ajoutent plus de force et de rigidité. J'aurais pu en faire moi-même mais j'ai décidé de les acheter chez Stewart-MacDonald car ils étaient relativement peu coûteux (3, 20 $ la pièce pour une bande de 15 pouces, j'en avais besoin de quatre). J'ai d'abord trempé les bandes dans l'eau pendant plusieurs heures pour les rendre plus flexibles. J'ai ensuite appliqué un généreux cordon de colle Titebond et les ai placés le long des bords d'un côté du corps avec environ 1 mm en saillie. Ils ont été maintenus en place avec des épingles à linge serrées environ tous les 1/2 pouces environ. Après que la colle ait séché, je lui donne généralement un jour, je retourne le corps et fais de même de l'autre côté. Le lendemain, j'ai coupé les bandes qui dépassaient légèrement afin qu'elles soient plates et alignées avec les bords des côtés. J'ai également ajouté quelques petites bandes de contreventement verticales sur le côté. Avait l'air plutôt bien,

J'ai acheté un manche pré-sculpté de Penta Guitar Works sur e-bay. Ce gars a plusieurs styles, sélections de bois et échelles disponibles. J'ai été impressionné par le cou que j'ai reçu. Il s'agissait d'un manche boulonné en érable flammé (ce que j'appelle toujours l'érable bouclé), comprenant un canal de tige de treillis acheminé, un bloc de montage de manche et une grande tête de cheville adaptée à presque tous les modèles.
Maintenant, je devais trouver comment attacher le cou. J'ai trouvé une belle description ici: //www.liutaiomottola.com/construction/Bolton ...

J'ai commandé les pièces exactes (boulons à tête hexagonale, rondelles et inserts) décrites, à McMaster-Carr. J'étais prêt à partir, mais cette étape était intimidante aussi parce que je devais être précis. Pas mon fort. Tout d'abord, j'ai coupé le bois du panneau latéral couvrant la mortaise du bloc de cou et ajusté à sec le cou. Un léger ponçage a été nécessaire. Ensuite, j'ai marqué la position de deux trous sur le tenon du cou. Ensuite, j'ai marqué le bloc du cou, qui était maintenant attaché au corps pour s'aligner avec les trous que j'ai marqués sur le cou. J'ai utilisé une règle.

J'ai dû utiliser ma petite perceuse à colonne avec la base tournée vers l'arrière pour aligner les choses et m'assurer que mes trous étaient d'équerre avec le cou. Cela a également nécessité des méthodes de serrage créatives. J'ai ensuite percé des trous de dégagement pour les boulons dans le bloc de col et enfilé les inserts dans les trous du tenon de col à environ 1/16 "sous la surface.

Étape 6: Truss Rod et Tail Piece

La tige de renfort est une longue tige en acier intégrée dans le manche qui peut être ajustée pour augmenter ou diminuer la tension sur le manche, ce qui rapprochera ou éloignera les piqûres des frettes. S'ils sont trop proches, ils peuvent bourdonner pendant que l'instrument est joué. S'ils sont trop loin, il devient difficile de jouer.

J'ai choisi une tige de style Gibson de base avec l'écrou de réglage destiné à être à la tête de la cheville et recouvert d'une plaque mince. Ceci est courant avec les guitares électriques. Mon cou avait un puits dans la tête de cheville sculpté pour cela. La tige est venue plus longtemps que nécessaire, filetée à une extrémité et avec un écrou de réglage en laiton et un écrou cylindrique en acier. La tige devait être coupée à longueur et filetée. L'écrou cylindrique était destiné à être introduit dans l'extrémité supérieure du col. Pas ce que j'ai fait. J'ai coupé la tige et l'ai enfilée avec un fil 10-32 et j'ai placé l'écrou cylindrique à l'intérieur de la guitare derrière le bloc de manche. Mon contreventement à l'intérieur du corps a été coupé avec un trou, conçu pour ajuster la tension de l'intérieur du corps.

Cela sera ajouté lorsque je monterai définitivement le cou.

L'extrémité arrière du corps où les côtés se rencontrent, créant une couture, est souvent recouverte d'une bande de bois incrustée. J'ai décidé d'utiliser le bois de mûrier jaunâtre. J'ai utilisé mon outil rotatif B&D avec une mèche de toupie de 1/8 "pour sculpter un canal d'incrustation. J'ai utilisé des bandes de bois comme guides fixés au corps pour obtenir la forme triangulaire que je voulais.

Étape 7: Assembler le corps, lier le corps

Vient maintenant le moment d'assembler le corps, c'est-à-dire de coller le haut et le bas sur les côtés. Le haut et le bas doivent être environ 1/4 "plus larges que les côtés de la largeur. J'ai commencé par le haut. En plaçant les côtés du corps à l'arrière de la table d'harmonie et en alignant sa ligne médiane, j'ai marqué les endroits où le le contreventement est entré en contact avec la saignée. Ensuite, j'ai marqué le contreventement où il s'étendait à l'extérieur du corps. J'ai ensuite coupé le contreventement au niveau des marques pour qu'il tienne à l'intérieur du corps de la guitare et a également coupé la saignée où le contreventement entrerait en contact. J'ai très soigneusement utilisé mon outil rotatif B&D avec un foret de toupie de 1/8 "pour creuser le dégagement pour les extrémités de contreventement. J'ai utilisé un couteau Exacto pour couper les extrémités des contreventements.

Un généreux cordon de Titebond a été pressé sur le dessus de la saignée et la table d'harmonie a été pressée, essayant de garder les axes centraux alignés. Des méthodes de serrage créatives ont été appliquées

J'ai utilisé le même processus pour fixer le dos, mais c'est encore plus un ajustement aveugle et il a plus de courbe que la table d'harmonie. Au lieu de me tracasser avec des pinces, je pensais avoir trouvé une manière différente de serrer le dos. J'ai marqué le contour du corps sur un morceau de contreplaqué de 1/4 "et je l'ai coupé à environ 1/2" à l'intérieur de la ligne. Ensuite, j'ai percé des trous de dégagement pour les vis de cloison sèche de 2-1 / 2 "de long à environ 2 pouces de distance tout autour autour d'environ un pouce à l'extérieur de la ligne. Ensuite, j'ai marqué les trous sur la surface du moule et j'ai percé des trous plus petits pour enfoncer les vis dans J'ai collé sur un morceau de panneau dur en forme de guitare qui restait de mon gabarit effilé latéral. Après avoir appliqué de la colle et aligné les choses du mieux que j'ai pu, j'ai vissé ma planche de serrage improvisée.

Étape 8: Lier le corps

Vint ensuite une étape qui impliquait le routeur et des dommages potentiels à tout mon travail jusqu'à présent si je ne procédais pas avec prudence. J'avais besoin de couper un canal le long des bords de la table d'harmonie et à l'arrière pour les bandes de reliure. Je pense que ceux-ci protègent le bord de la guitare contre les bosses et ajoutent également de la décoration. J'ai choisi d'utiliser des bandes de bois dur d'érable bouclé, le plastique aurait probablement été plus facile à travailler, mais je suis un grand fan d'érable bouclé. Conformément à ce qui est devenu le thème basique et simple de Jane de ma guitare, j'ai choisi de ne pas mettre la fine bande d'accent de prurfling sur le dos. Je ne les ai mis que sur le devant, ce qui signifiait que j'avais besoin d'un canal en deux étapes.

J'ai d'abord dû couper le chevauchement gauche en haut et en arrière. J'ai décidé de couper le plus avec une scie à ruban, puis de terminer avec une mèche de toupie à ras. J'ai fini par emprunter une toupie portative.

Les bandes d'érable avaient trempé dans l'eau dans la baignoire toute la nuit et maintenant j'étais prêt à les coller. J'ai commencé avec le dos plus simple (sans bande accentuée). En appliquant un cordon de colle sur le canal, j'ai enfoncé la bande d'érable et l'ai maintenue en place avec du ruban adhésif, en tamponnant l'excès de colle au fur et à mesure. J'ai ajouté plus de bande aux zones qui semblaient en avoir besoin. Une fois cela fait, j'ai retourné le corps et j'ai commencé par le devant.

Étape 9: Préparation du cou

Le bout du cou dépassait du corps, il fallait donc le couper. Je pensais que je ferais une casquette décorative à partir de 3 morceaux de bois contrastants, Mulberry, KOA et Maple. J'ai coupé le manche du cou à la longueur puis j'ai tracé sa forme sur les 3 morceaux de bois.

Ensuite, j'ai exposé l'emplacement des chevilles de réglage sur la tête de la cheville. J'ai fait un modèle papier à partir de mes plans et vérifié la distance des emplacements des trous du côté de la tête de cheville avec une règle. Ensuite, j'ai percé de petits trous pilotes. La tête de cheville était extra longue, je l'ai donc raccourcie et j'ai ajouté un peu de contour décoratif sur le dessus.

Après quelques réglages fins, jeu de mots, en enlevant un peu de bois avec du papier de verre pour que le cou s'adapte le plus possible au corps, je l'ai retiré et j'ai appliqué de la teinture. J'utilise la teinture Behlen American Walnut Solar-Lux NGR (sans grain). J'ai d'abord fait un peu de ponçage de finition avec du grain 240 jusqu'à ce que je sois fatigué de poncer, le buisson sur une couche de tache, laissant la zone de la touche non tachée. Après avoir séché, j'ai à nouveau poncé avec 240 grains et appliqué une autre couche. Lorsque la 2e couche a séché, j'ai frotté le cou avec de la laine d'acier. J'ai sauté un peu le pistolet en tachant le cou maintenant. J'ai dû re-poncer et teindre lorsque j'ai créé l'incrustation (suivante). J'ai également constaté que lorsque je testais l'ajustement, l'écrou que j'avais acheté était un peu trop large. Plus de ponçage et de repeinture.

Une fois satisfait de l'apparence, j'ai percé les trous pilotes pour accepter les têtes de machine Gotoh Chrome. J'ai mesuré leur diamètre avec des micromètres et j'ai trouvé un foret proche de la même taille, qui était de 3/8 "J'ai d'abord percé un trou de test dans de la ferraille pour m'assurer qu'il ne serait pas trop grand. J'ai utilisé un outil d'alésoir pour fabriquer le les tuners s'insèrent parfaitement dans les trous.

Étape 10: Incrustation de la tête de cheville

Il me restait de la place au sommet de la tête de cheville. La plupart des guitares ont le logo du fabricant ou certaines guitares personnalisées ont le nom du fabricant.

Je l'ai d'abord dessiné sur du papier, puis coloré dans les différentes zones de l'incrustation. Je l'ai aimé alors j'ai découpé chaque petit morceau et l'ai collé à de la ferraille qui se trouvait être d'une épaisseur similaire. Une fois la colle séchée, j'ai découpé chaque pièce sur ma scie à ruban, puis poncée à la forme «précise». J'ai disposé les morceaux sur une feuille de papier cartonné puis les ai collés en place, en veillant à utiliser beaucoup de colle là où les morceaux se rencontraient.

J'ai découpé un rectangle autour de l'incrustation puis l'ai collé à un bloc de bois. Mon intention était de poncer l'incrustation afin que toutes les différentes pièces aient la même épaisseur. J'ai frotté le bloc avec l'incrustation attachée sur mon grand bloc de ponçage qui était maintenu dans un étau.

J'avais maintenant l'incrustation en forme d'étoile, ou de croix si vous préférez, et j'ai tracé son contour sur la tête de la cheville. Ensuite, j'ai utilisé un petit ciseau pour couper et gratter et affiner le bois de la tête de cheville où irait l'incrustation. Après de nombreux ajustements d'essai et plus de grattage, j'ai finalement collé l'incrustation en place et légèrement au-dessus de la surface de la tête de cheville. J'ai mélangé de la poudre de graphite avec de la colle Titebond, puis j'ai fixé l'incrustation en place. Je l'ai poncé au niveau de la surface de la tête de la cheville, puis j'ai repeint les zones de la cheville qui en avaient besoin. Je l'ai terminé avec de la laine d'acier.

Étape 11: Fret Board

La construction de la touche est devenue une tâche fastidieuse. Je devais prendre quelques décisions avant de commencer. Voulais-je acheter un morceau de bois de rose vierge, couper les fentes et arrondir la surface moi-même ou acheter une planche pré-fendue avec un rayon? J'ai décidé d'acheter. Au fait, le rayon sur la surface est censé rendre la guitare un peu plus facile à jouer, donc une frette plate aurait probablement fonctionné. Deuxième décision, est-ce que je voulais mettre et bord contraignant sur la planche? Oui, je pense que cela semble mieux, mais rend l'insertion du fil de frette un peu plus difficile. Troisième décision, est-ce que je voulais attacher la planche de frette au manche avant ou après l'installation des fils de frette. J'ai choisi après, parce que je voulais utiliser ma perceuse à colonne comme une presse à filets McGuivered et j'ai besoin que la planche soit plate.

La première chose à faire a été de couper la touche pour correspondre au profil du manche. Je l'ai posé sur le manche en laissant un peu d'espace pour l'écrou, puis je l'ai serré sur le manche, juste en observant les fentes des frettes pour la perpendicularité. J'ai ensuite tracé le manche à l'arrière de la planche ainsi que l'arc du trou sonore. J'ai décidé de faire en sorte que le bas de la touche près du trou sonore ait un léger arc. Je suppose que c'était une quatrième décision. J'ai ensuite coupé la frette légèrement à l'extérieur des marques avec une scie à ruban. J'ai utilisé un petit avion à main pour nettoyer les bords.

Ensuite, j'ai coupé de l'érable pour la reliure latérale à partir de quelques rebuts qui sont venus avec mon dos de guitare et ma commande de bois latéral. Il a été coupé légèrement plus large que l'épaisseur de la touche. J'ai ensuite marqué son épaisseur à l'arrière de la touche et j'ai utilisé un avion pour retirer du bois de rose supplémentaire pour faire de la place pour la reliure. J'ai pensé à utiliser une toupie pour ce faire, mais j'ai décidé d'y aller avec prudence et je l'ai fait avec un avion et du papier de verre. La reliure en érable a ensuite été collée et fixée à la touche, les côtés en premier, puis la petite pièce incurvée à l'extrémité de la planche près du trou sonore. J'ai dû recourir à un serrage plus créatif. Après le jeu de colle, j'ai nivelé la reliure en utilisant du papier de verre.

J'ai utilisé un embout Fortsener de ¼ ”pour soulager les points des frettes Abalone. J'ai d'abord testé l'ajustement du point dans une cavité percée, puis j'ai simplement percé chaque trou avec ma perceuse à une profondeur qui a laissé un peu du point en saillie. J'ai foré puis testé, puis foré plus, et testé, puis plus si nécessaire pour chaque point. J'ai collé les points avec de la super colle. J'ai utilisé la même méthode pour les points latéraux, sauf que j'ai utilisé un foret ordinaire et que j'ai juste estimé la profondeur dont j'avais besoin, puis les ai poncés à ras une fois le super glue réglé.

J'ai fait un outil à utiliser dans ma perceuse à colonne pour une méthode pour enfoncer le fil de frette. C'était juste un morceau de ferraille de wide ”de large avec un boulon de ¼” sur un côté, la tête coupée bien sûr. J'ai marqué une courbe de rayon de 16 pouces sur le petit morceau de frêne en utilisant le bloc de ponçage de 16 pouces de rayon que j'achète auprès de l'approvisionnement Stewart-MacDonald Luthier. Ensuite, j'utilise le foret de ponçage pour enlever le bois sous la ligne. Pour chaque morceau de fil de frette, je coupe la longueur avec un 1/8 ”pour épargner de chaque côté de la planche de frette. Ensuite, avec un broyeur dremel et une petite lime, j'ai retiré la partie barbelée sur la face inférieure du fil de sorte que les bords reposent sur la reliure latérale. Travaillant sur 2 fentes de frettes à la fois, j'utilise une petite lime carrée pour donner à chaque fente un léger biseau, puis j'ai tapoté le fil avec un marteau et un bloc de bois juste assez pour le maintenir en place. J'ai fini de l'enfoncer avec ma perceuse à colonne. J'ai également utilisé un petit morceau de solin en aluminium entre le gabarit de pressage en bois et le fil de frette.

Une fois que toutes les frettes ont été enfoncées, j'ai coupé les bords avec des coupe-fils, puis je les ai alignés avec la fixation de la touche. Comme les frettes ne sont maintenues dans les fentes que par les barbes, il reste un léger espace dans la fente. J'ai appliqué de la super colle dans les fentes à l'aide de pointes de fouet que j'ai achetées auprès de Stew-Mac. Ces petits conseils pratiques glissent directement sur le bout de la bouteille.

Étape 12: Fixation de la planche à frettes

Tout d'abord, la fente qui contient la tige de ferme doit être remplie. J'utilise une bande de chêne, car j'avais une mince pièce qui traînait. J'ai mis une anse sur un côté et l'ai remplie de mastic silicone. Juste une petite perle pour empêcher la tige d'acier de vibrer. J'ai collé la colle sur le côté de la bande et je l'ai fixée en place. Une fois la colle sèche, j'ai raboté et poncé la bande de chêne au ras de la surface du manche.

J'ai étalé de la colle sur la surface du manche et un peu sur la table d'harmonie (en haut) où la touche se poserait, puis j'ai serré le manche, en essuyant la colle pressée avec une serviette en papier humide au fur et à mesure. J'ai dû utiliser une pince en C pour fixer la touche de la touche au corps, car il y a un léger pliage requis en raison de l'angle de recul du manche. J'espère que les cordes vont effacer les frettes dans ce domaine.

Étape 13: Couvercle de réglage de la tige de renfort

Comme je l'ai mentionné plus tôt, le réglage de la tension de la tige de truss de ma guitare est situé sur la tête de la cheville .... il a donc besoin d'un couvercle. J'en ai fabriqué un à partir de la ferraille que j'avais autour en acheminant un canal peu profond dans le bois de base et en le remplissant de bois contrasté. C'est une forme simple mais un peu surdimensionnée. J'ai eu quelques difficultés à faire affleurer l'écrou de réglage ou sous la surface pour que le couvercle repose à plat.

Étape 14: Pick Guard

J'ai décidé de faire un petit détour pour ainsi dire, et j'ai fait une pioche. J'avais un morceau de noix de ferraille avec une figure intéressante dans le grain, donc je l'ai utilisé. J'ai d'abord fait un modèle en papier et l'ai placé sur la guitare pour voir à quoi il ressemblait. Ensuite, j'ai poncé la noix de ferraille à environ 1/16 "d'épaisseur, elle était déjà assez proche. Puis j'ai tracé la forme du gabarit en papier sur le bois et je l'ai découpé avec une scie à ruban. Avec un peu de ponçage, les bords rugueux Disparu et un peu plus de ponçage l'a fait rentrer dans le cercle du trou sonore, je vais le fixer après la finition.

Étape 15: Fixation du pont

La fixation du pont est probablement l'une des étapes les plus importantes pour réussir dans toute la construction. La distance de l'écrou doit être précise pour obtenir l'intonation appropriée. Le centrage doit être précis pour que les cordes soient réparties uniformément sur la touche.

J'ai acheté un pont, des épingles et une selle en palissandre sur Amazon. J'ai d'abord posé le chevalet sur la table d'harmonie avec la selle en place et j'ai tenu une corde de l'écrou à la selle pour vérifier la hauteur d'action (distance de la corde fixée au-dessus des frettes)

J'ai d'abord placé un morceau de ruban bleu pour peintres sur la table d'harmonie où le pont allait s'asseoir, et j'ai posé le pont dessus. Très soigneusement, j'ai mesuré la distance entre l'écrou et le bord du pont. J'ai besoin de 25, 4 pouces (25-3 / 8 = 25, 375). J'ai utilisé une longueur de ligne de pêche tressée enfilée entre l'écrou et la broche de chevalet des cordes basse E et haute E pour trouver le centrage. Ensuite, je l'ai collé et coupé le ruban en dessous pour façonner pour masquer le bois pendant l'application de la laque. J'étais prêt à appliquer la finition,

Étape 16: Finition

J'ai décidé d'utiliser la laque pour instruments à cordes Behlen dans des bombes aérosols. Il a été recommandé d'appliquer à basse humidité et à des températures entre 60 et 80F. Les fumées de ce produit sont dangereuses et très volatiles. J'ai utilisé un masque respiratoire et des lunettes lors de l'application. Depuis, c'est en février que je suis arrivé à cette étape, j'ai construit une petite cabine de pulvérisation dans mon garage à partir de contreplaqué de rechange et de bâches en plastique dans laquelle j'ai placé un radiateur électrique et une lumière. Il est également recommandé d'appliquer 10 couches de laque, avec un léger ponçage entre chaque couche. J'ai appliqué 4 couches de scellant vinyl Behlen d'abord avec un léger ponçage après les deux premières couches. J'ai ensuite appliqué 7 couches de laque avec un léger ponçage entre toutes les 3 couches. J'ai attendu une demi-heure entre les couches et un jour entre trois couches avant de poncer.

Après avoir laissé la finition durcir pendant une semaine, j'ai poncé le dessus avec du papier grain 1000 et de l'eau avec un peu de savon à l'huile de Murphys ajouté à l'eau dans laquelle le papier a trempé pendant la nuit. Je n'ai fait ça qu'au sommet. J'ai préféré une finition plus satinée pour les côtés et le dos, j'ai donc frotté légèrement ces surfaces avec de la laine d'acier. Après avoir essuyé l'eau du haut, j'ai utilisé le composé à friction de cire de tortue d'un magasin de fournitures automobiles pour polir la finition. J'ai poli à la main avec un chiffon de coton puis à nouveau plus tard avec un polissage de laine mal dans une perceuse. La finition avait l'air correcte, mais plutôt grossière. Je tirais pour ce look de Willie Nelson.

Étape 17: Retour à la fixation du pont

Quand j'ai posé le pont sur le ruban de masquage, j'ai revérifié la distance par rapport à l'écrou, mais cette fois j'ai envisagé la compensation. La selle est réglée à un angle pour la compensation et sa distance par rapport à l'écrou doit être 2 mm plus longue que la longueur d'échelle (25, 4) sur la corde e haute et 6 mm sur la corde e basse.

J'ai fait les ajustements mesurant de l'écrou à la selle, puis j'ai percé des trous de 3/16 po pour que les broches d'extrémité le maintiennent en place pendant que je le collais. J'ai sculpté la forme du sommet du pont à l'aide d'un tambour de ponçage de presse à percer dans un petit bloc de bois et percé des trous de dégagement pour les broches. Je l'ai utilisé avec un peu de rembourrage pour aider à bloquer le pont pendant le collage. J'ai enfourché le corps de la guitare avec un morceau de bois plus long et serré les bords du corps de la guitare, en appuyant sur le bloc de pont.

Étape 18: étapes finales

J'ai huilé la planche de frette avec de l'huile de citron anglais ancien, 2 couches et une couche sur le pont, puis j'ai frotté l'excédent avec une serviette en papier. J'ai attaché le protège-pic avec un adhésif 3M double face. J'ai installé le couvercle d'extrémité de la tige de truss.

Vient maintenant le moment de vérité, cordant la guitare et espérant que ça sonne bien. Je ne voulais presque pas faire ça parce que je pensais que ça aurait l'air ennuyeux. J'ai utilisé des cordes moyennes Martin. Après l'avoir accordé et gratté, j'ai été étonné de la façon dont cela sonnait. Il avait un son riche (un peu chaud et brillant je suppose) avec beaucoup de sustain. J'ai vérifié toutes les piqûres jusqu'au corps, sans bourdonnement. Cette guitare est peut-être un peu rude et moche mais elle me semble magnifique.

Je suis content.


Les photos montrent ma guitare de fabrication commerciale et ma guitare faite maison

Assurez-vous de visiter

//hubpages.com/_3v4wkz561vqja/entertainment/H ...

pour lire les erreurs que j'ai commises.

Étape 19: Clip audio

enregistré avec audace sur mon ordinateur portable, ajouté une petite réverbération et un fichier son brut de l'enregistreur vocal sur mon téléphone.

Pièces jointes

  • ACGuitar.m4a Télécharger

Articles Connexes